Oui, je ne devrais pas me plaindre car beaucoup souhaiteraient être à ma place: enceinte. C'est juste qu'il y a des moments plus faciles que d'autres. Là je sors encore d'une nuit toute décousue.
Hier soir, sentant la fatigue venir, et bien qu'il soit tôt, je me couche (22h20 environ). Mais au lit... impossible finalement de trouver le sommeil. Quand celui-ci arrive enfin (bien après 23h30 selon mes estimations...), c'est pour un temps trop court en fait car le petit bonhomme m'appelle (3h20). Urgence: pipi. Et oui, c'est une grande joie, il devient propre, même la nuit. Je ne risque donc pas de le gronder, et je ne peux pas encore lui dire de se débrouiller tout seul, il n'arrive pas bien à monter sur les toilettes, et a encore sa couche (même si elle est sèche au matin) qu'il ne sait pas enlever.
Et me revoilà réveillée donc. Et que je tourne, et que je me retourne. Je ne retrouve pas le sommeil.
En plus ma toux reprend (non, je n'ai pas la grippe, mais justement je ne vais pas chez le médecin de peur de l'attraper dans la salle d'attente, alors je traîne cette toux depuis quelques semaines déjà). Du coup Fred se lève, un peu excédé (et surtout très fatigué) et part dormir sur le canapé...
Bon ben tant qu'à être seule dans le lit, autant bouquiner un peu. J'ai le troisième volet de la trilogie de Millenium à finir. Et je lis ainsi de 4h00 à 4h50.
Là j'éteins et finis par me rendormir (ouf!). Seulement, cela ne dure jamais bien longtemps. Raphaël s'est réveillé à 5h30 (eh oui, Mr Lève-tôt ne s'est toujours pas fait au décalage horaire!). Donc négociation pour lui faire comprendre que ce n'est pas l'heure de se lever. Quelques pleurs accompagnent ce moment bien évidemment.
Je retourne me coucher. Et cette fois c'est à 5h55 qu'il appelle son papa, qui... un peu défait il faut l'avouer, s'occupe de lui (petit-déjeuner ...etc.)
Et là, moi, je dors. Mais alors je dors vraiment, et d'un bon sommeil! Pendant une heure, parce qu'ensuite il faut habiller le petit bonhomme et dire au-revoir à la fine équipe qui quitte la maison.
Ca y est je suis seule, dans le calme. Je vais pouvoir buller.
Ah ben non, c'était sans compter sur la choupinette qui fait la bamboula dans mon ventre. Et bien on verra quand elle décidera de faire une pause. Je l'accompagnerai alors très volontiers dans son sommeil.

Enfin, dans toute cette histoire le plus à plaindre c'est tout de même Fred parce que lui, il est parti bosser ce matin, après avoir dormi sur le canapé. Pas cool...

blog_delphine_s_parateur_5